Que se passe-t-il avec vos déchets après leur collecte ?

La collecte n’est qu’un maillon de la chaîne de valeur des déchets. Mais que se passe-t-il avec les déchets après leur collecte ? Jusqu’où sont-ils acheminés ? Sont-ils réutilisés, recyclés, incinérés ou simplement enfouis ?

Le présent article vise à clarifier quelles sont les destinations finales des principaux types de déchets, sans détailler la manière exacte dont ils sont recyclés. Cet aperçu global du traitement final de nos déchets, avec des liens vers des informations détaillées, permet de mettre en lumière les principales problématiques.

Contexte

Les points de collecte sont nombreux et connus. Recycling-map.ch recense chaque emplacement par type de déchets pour toute la Suisse. Néanmoins, cela ne nous en apprend pas davantage sur la destination finale de nos déchets.

Pourtant, une collecte sélective et rigoureuse est essentielle pour assurer la valorisation des déchets en aval. Une valorisation qui, selon swissrecycling.ch, contribue significativement à préserver les ressources, à économiser de l’énergie, à réduire les émissions de CO2 et à créer des matières premières secondaires.

Pour ne mentionner que les destinations finales majeures de nos déchets, nous nous concentrerons sur les centres de recyclage, les centres d’incinération et les décharges. Même si la réutilisation, encore trop peu répandue, serait à privilégier.

 

Centres de recyclage

Les déchets recyclables communs, évacués par les collectivités qui mettent à disposition de nombreux points de collecte, sont bien connus de tous. Il s’agit de l’aluminium, du verre, du pet ou encore du papier et du carton. En outre, d’autres déchets sont également recyclés, notamment ceux provenant des chantiers, tels que le bois propre, les déchets métalliques, les déchets organiques, le plâtre, les matériaux d’isolation, etc. Chaque filière de recyclage est rigoureusement structurée sous l’égide d’organisations par type de matériau.

Pour nos déchets communs, la coopérative IGORA, formée de grandes entreprises industrielles et de distribution, a pour mission d’encourager la collecte et le recyclage des emballages vides en aluminium. , gérée par une société anonyme, ATAG Wirtschaftsorganisation AG, et sur mandat de l’Office fédérale de l’environnement (OFEV), prélève et gère les taxes d'élimination anticipées (TEA) sur les emballages de boissons en verre. L’association Pet-Recycling Schweiz met à disposition un réseau de collecte des bouteilles en PET dans toute la Suisse à titre volontaire.

Quant au recyclage du papier et du carton, nous vous invitons à lire attentivement notre article du 16 août 2022, spécialement dédié à cette thématique.

Le bois propre, s’il n’est pas valorisé localement comme combustible de chauffage, est réutilisé pour fabriquer de nouveaux produits, dont des panneaux agglomérés. Cet article du Forum des déchets vous en apprendra davantage sur la filière des déchets de bois.

Dans les fonderies et les aciéries, les différentes pièces métalliques sont recyclées : tubes, casseroles, pièces mécaniques, câbles électriques, ossatures métalliques, vélos, fixation de skis. Les métaux sont des matières premières qui peuvent être réintroduites dans le circuit économique en économisant des ressources et de l’énergie.

La filière des déchets électroménagers, électroniques ou d’appareils électriques est organisée par la Fondation SENS eRecycling sur la base de la Taxe Anticipée de Recyclage (TAR).  Lors du tri d'entrée, les produits sont démontés afin d’en retirer les composants toxiques. Ensuite, les métaux sont réintroduits dans le cycle des matériaux, alors que les déchets plastiques sont incinérés.

Les déchets organiques sont recyclés soit par compostage, soit par fermentation en vue d'une réintroduction dans le sol. L’interdiction de la mise en décharge des déchets organiques n’est que très récente, puisqu’elle date de l’an 2000.

Finalement, des déchets de chantier spécifiques tels que le plâtre ou le polystrène expansé peuvent aussi être recyclés. Néanmoins, les centres de recyclage sont rares. Pour le plâtre, par exemple, un seul acteur romand propose un exutoire agréé garantissant un recyclage optimum ; Helvetia environnement SA.

 

Centres d’incinération 

Tous vos déchets ménagers, vos déchets encombrants et votre bois traité sont incinérés.

Les déchets encombrants sont des déchets qui, en raison de leur taille importante, ne peuvent pas être jetés avec les ordures ménagères. Ces objets volumineux sont entre autres les matelas, les appareils, les meubles, etc.

Ces centres d'incinération, aussi appelés UIOM, pour Usine d’Incinération des Ordures Ménagères, sont fortement réglementés et ne rejettent que de très faibles quantités de substances nocives. L’énergie produite par ces exploitations est généralement vendue sous forme de chauffage à distance et d’électricité et injectée dans le réseau public.

 

Décharges

En Suisse, il existe 5 types de décharges contrôlées classifiées :

  • type A pour matériaux d'excavation - anciennement DMEX
  • type B pour matériaux inertes - anciennement DCMI
  • type C - anciennement ISDS
  • type D pour mâchefers d'incinération - anciennement DCB
  • type E pour autres matériaux bioactifs - anciennement DCB

Les décharges de type A accueillent des matériaux terreux et pierreux non pollués, destinés en priorité à être réutilisés, à la fabrication de matériaux de construction ou à l'excavation.

Tandis que les décharges B pour matériaux inertes (carrelage, briques, pierres, tuiles, gravats, verre à vitre, porcelaine, etc.) stockent des matériaux faiblement pollués. Ceux-ci ne sont pas valorisés.

Il n’existe que très peu de décharges de type C, D et E en Suisse. Tous les cantons ne disposent pas de telles décharges.

 Enjeux du tri et de l’optimisation des transports

Trop de déchets recyclables finissent incinérés et trop de déchets inertes passent en décharge B au lieu d’être triés et recyclés pour être réutilisés.

Le tri des déchets à un stade aussi précoce que possible est essentiel pour un recyclage optimal et pourrait éviter les problématiques ci-dessus.

Prenons l’exemple des . Les déchets de chantier inertes devraient être réutilisés autant que possible en tant que ressource secondaire afin de diminuer la consommation de ressources primaires et d'économiser l'espace limité des décharges. À défaut d’un tri sur le chantier, le béton propre ou le plâtre, par exemple, pourtant recyclables, sont jetés dans la décharge B et ne sont pas revalorisés.

L’écosystème des points de collectes étant complexe et les destinations finales des déchets parfois fortement centralisées, l’optimisation des trajets est également un enjeu majeur pour améliorer la chaîne de valeur des déchets.

 Comment Big Sack contribue concrètement à améliorer ces conditions ?

La solution de Big Sack facilite non-seulement le tri, mais réduit aussi le transport des déchets, deux composantes essentielles qui favorisent la valorisation des déchets.

La flexibilité et la praticité de la solution des Big Bags permettent de trier facilement et directement les matériaux là où ils sont produits (chantier, résidence, etc.). Les Big Bags de 1, 2 et 3m3 permettent un tri adapté, indépendamment de la quantité des types de déchets et de leurs proportions. Le tri en amont favorise non-seulement le recyclage des matériaux, mais réduit également les frais de gestion des déchets.

Au niveau des trajets, la solution des Big Bags envoyés par la Poste réduit de moitié le transport par camion en rapport aux solutions traditionnelles avec bennes. De plus, notre connaissance des filières des déchets et nos nombreux partenariats avec les transporteurs et centres de recyclage locaux, nous permettent d’optimiser le transport des déchets entre leur lieu d’évacuation et leur destination finale.

Si vous voulez en savoir plus pour vos besoins spécifiques, appelez-nous au 0800 284 284

You have successfully subscribed!
This email has been registered
français