Comment l'environnement profite-t-il du recyclage du papier et du carton ?

Matériaux de tous les jours, le papier et le carton peuvent être utilisés de diverses manières par les particuliers et les entreprises. Chaque année, un citoyen suisse consomme environ 140 kg de papier. À titre indicatif et selon SADEC, il faut 20 fois plus d’arbres, 100 fois plus d’eau et 3 fois plus d’énergie pour fabriquer la même quantité de papier neuf par rapport au papier recyclé. Cependant, ces matériaux recyclés, composés de fibres de bois et de textile ont tendance à se dégrader à chaque processus de recyclage. Il devient alors primordial de rajouter des fibres neuves. En moyenne, les fibres recyclées peuvent être utilisées 4 à 6 fois avant de devoir être remplacées, et ce grâce à la qualité des machines. Mais comment recycle-t-on le produit ? De quelle manière le papier recyclé aide-t-il l’environnement ? Quel est le rôle de Big Sack dans le circuit de recyclage du papier/carton ? Ce sont les questions auxquelles Big Sack va tenter de répondre dans cet article.

Circuit de recyclage du papier et du carton 
Pour commencer, il faut s’intéresser au processus de recyclage du produit. Il se compose principalement de 4 étapes clés.

Étape 1 :  récupération des déchets de papier

Avant toute chose, il est primordial d’éliminer soigneusement le papier et le carton et de s’assurer qu’ils n’ont pas été traités avec des vernis ou des revêtements plastiques.

Dans les entreprises, les déchets de bureau sont généralement collectés dans des poubelles à papier spécialement prévues à cet effet. Chez les particuliers, il faut veiller à séparer les mouchoirs, les serviettes en papier, les papiers et cartons souillés (cartons à pizza par exemple), les films autocollants et les emballages composites tels que les briques de lait et les jus de fruits qui doivent être jetés avec les ordures ménagères.

Le papier et le carton sont collectés par les diverses collectivités partenaires, puis acheminés par bennes jusqu’aux centres de recyclages les plus proches. Là, les matériaux sont traités soit manuellement, soit mécaniquement.

Étape 2 : dissolution, nettoyage et fabrication de la pâte à papier

Le carton et le papier sont mélangés à de l’eau dans un pulpeur, une sorte de mixeur géant. Le but étant de fabriquer une nouvelle pâte à papier qui pourra être transportée par des pompes. C’est ce que l’on appelle la mise en suspension des fibres. Malgré le savoir-faire des centres de tri, il faut toujours veiller à ce que les éléments recyclés ne contiennent pas de résidus indésirables comme de la colle, des adhésifs, des métaux, des agrafes ou encore de la ficelle.

Voici quelques moyens de séparer les fibres indésirables :

Classage : il s’agit d’utiliser des tamis de plus en plus fins pour diluer les fibres qui deviendront de plus en plus fines. Ce processus permet de récolter les fibres de plastiques.

Épuration : sert à éliminer les particules les plus lourdes telles que les trombones ou les agrafes.

Désencrage : utilisation de produits chimiques pour séparer le caractère hydrophobe de l’encre.

Blanchiment : utilisation de l’eau oxygénée et de l’hydrosulfite de soude pour redonner une teinte blanchâtre au papier coloré.

Pour conclure cette étape, les déchets triés et éliminés par les différents procédés énumérés ci-dessus sont réintroduits dans leurs filières respectives.

Ainsi, les métaux (trombones, agrafes) sont réintroduits dans la filière des métaux, les boues composées d’argile dans la filière du ciment et du carrelage et les plastiques, pour autant qu’ils soient homogènes, seront réutilisés.

Étape 3 : passage d’une matière première à un produit fini

Dans la mesure où le papier et le carton ne sont pas des déchets, mais des matières premières, les centres de tri et les usines doivent veiller à ce que les différentes étapes nécessaires à leur fabrication soient achevées. La pâte à papier une fois terminée doit encore franchir une série d’étapes pour passer du stade de matière première à celui de produit fini.

Séchage : le papier recyclé contient beaucoup d’eau, c’est pourquoi il est transporté vers des machines qui se chargeront de le sécher. Celles-ci sont composées de gros cylindres d’acier qui, grâce à leur température et leur espacement, déterminent le grammage du papier.

Couchage et calandrage : divers produits minéraux sont utilisés pour garantir une meilleure imprimabilité. Les machines calandreuses lissent les feuilles grâce à la chaleur. Ce processus permet de d’obtenir plusieurs produits finaux, tels que le couché mat ou le couché brillant.

Bobinage : ce procédé permet de recycler le papier et de répondre aux besoins du marché. La bobine mère reçoit les feuilles de papier nouvellement fabriquées. C’est ensuite au tour des bobines filles de découper les feuilles de papier en faisant varier la longueur pour répondre aux formats souhaités.

Finalement, après avoir passé les contrôles de qualité, les rouleaux de papier vont être emballés et étiquetés afin d’être transmis au futur acheteur en tant que produit fini.

Étape 4 : l’impression et la distribution du papier

Chaque distributeur propose aux imprimeurs différents types de papier. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le prix du papier recyclé est équivalent ou inférieur à celui du papier neuf.

Dans quelle mesure l'environnement profite-t-il du papier recyclé ?

Premièrement, le recyclage du papier contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre. En moyenne, il faut 70% d’énergie et d’eau en moins pour recycler le papier que pour produire de nouvelles fibres à partir d’arbres. Recycler une tonne de papier équivaut à sauver 17 arbres et environ 3.5m3 d’espace d’enfouissement sous terre.

De plus, comme expliqué au préalable dans cet article, les usines de papier utilisent des produits chimiques toxiques et font partie des pires pollueurs. Lorsque le papier est enfoui dans le sol et se décompose, une importante quantité de méthane (un gaz à effet de serre) est libérée. C’est à ce jour l’une des principales causes du changement climatique.

Recycler le papier signifie ne pas collaborer avec ces usines nocives et ainsi réduire la pollution de l’air jusqu’à 74%.

Quel est le rôle de Big Sack dans le circuit de recyclage du papier/carton ?

Big Sack est une entreprise spécialisée dans la collecte des déchets de chantier. Elle intervient en tant que prestataire de service pour collecter vos déchets et les acheminer dans les centres de tri à proximité. Elle se situe donc au début du cycle de recyclage du papier/carton.

Achetez vos Big Sacks sur notre site internet bigsack.ch, recevez-les par la Poste, remplissez- les à votre rythme et contactez-nous pour le ramassage !

Nous sommes en mesure de collecter le papier, le carton, les déchets verts, les matériaux inertes, le béton propre, le bois, la terre, le plâtre, les encombrants, les déchets à trier et l’amiante.

Pour toute autre demande, vous pouvez nous contacter au 0800 284 284.

 

 

 

You have successfully subscribed!
This email has been registered
français